Les jardins Adanse

Association Adanse Burkina (AAB) : Les Jardins Adanse et Binkene sont mis à sa disposition comme lieux d'accueil et d'accompagnement des familles en difficulté, selon les objectifs poursuivis par cette association.

Adanse Burkina est présidée par Emile et son bureau : Elisabeth, Thérèse, Sophie, Etienne, Myriam... avec le concours de Fati, Abdoulaye, Justin, Belemou...

Cette association est  implantée dans la banlieue de Bobo, dans un endroit mi-ville mi-brousse mais sans les avantages ni de l'une ni de l'autre : pas de service de proximité ni de champs à cultiver. La vie est précaire pour les veuves, les jeunes, les nombreux rapatriés de Côte d'Ivoire qui ont perdu emploi, droit à la santé et retraite.

Les objectifs poursuivis par l'AAB, en synergie avec Adanse Faso en France

1) Accompagner les femmes dans la précarité, volontaires pour se battre et subvenir aux besoins de leur famille : accueil, écoute, aide alimentaire ou santé, formations, dotation d'un outil de travail, aide à l'installation selon le projet de chacune. Le tout après enquête de proximité et concertation entre les membres au Burkina.

Une centaine de femmes ont reçu une aide pour démarrer une petite activité

Mais un problème de santé ou familial peut avaler en quelques jours leur minimum vital : une naissance, un décès, une consultation payante, les prescriptions des centres de soin pas toujours appropriées et très coûteuses... L'augmentation du coût de la vie depuis 2 ans agrave aussi le problème alimentaire. Adanse Faso en France va améliorer l'accompagnement financier des familles en 2016 dans ces domaines : allocation naissance, décès, aide alimentaire en début d'installation, aide santé.

3 formations tissage sur 3 ans : 28 femmes ont reçu diplôme, métier et avance en coton pour tisser à la maison après leur 12 mois de formation à tour de rôle de 2012 à fin 2015. Elles gagnent peu mais remercient Adanse de pouvoir en autonomie assurer le quotidien de leur famille. Elles demandent à apprendre à tisser sur métier grande largeur pour améliorer leurs compétences et répondre à une demande.

Décembre 2017 : construction d'un atelier tissage aux Jardins nommé Gnentaga Bon, la maison du progrès. 5 tisseuses vont se former à cette nouvelle technique.

Couture : 5 jeunes femmes ont appris la couture et sont installées en atelier ou à la maison avec leur machine. 2 autres viennent de finir leurs 3 ans de formation Adanse et s'installent aussi avec leur machine d'apprentissage. 5 nouvelles commencent leur formation fin 2016 début 2017.

Coiffure : 4 jeunes femmes font leur apprentissage dans un atelier pour obtenir en 3 ans 1 diplôme d'état. Il leur reste une année.

Alphabétisation avec 3 intervenants : 28 femmes en 3 groupes de niveau avec pour chacun 2 fois 2 séances par semaine. Les 3 intervenantes vont travailler ensemble pour rester au plus près des besoins des femmes (parler le français, connnaître le code alphabétique pour lire, calculer). Les femmes assidus reçoivent une indemnité d'encouragement.

Maraîchage et élevage : 5 femmes aux Jardins Binkene (puits creusé en 2014 et forage en 2015). Fin 2016, ces maraîchères remercient Adanse pour leurs bonnes récoltes grâce à l'enrichissement des sols, l'arrosage par motopompe...

forage

 

Le poulailler  -  Une famille logée sur place

Dans ces jardins Binkene : plantation de bananiers, de Moringas dont les feuilles sont utilisées dans la lutte contre la malnutrition et de neems. Construction de 3 logements pour mener des ateliers sur place (soumbala, savon...). Un autre puits a été creusé en 2016... et une belle récolte en novembre suite aux pluies abondantes.

Début 2017 : construction d'une maisonnette pour installer un futur moulin à farine.

Savon : Construction d'un local en ville pour des veuves qui font et vendent leurs savons, plus aide pour le stock. En 2017, un groupe savon demande à être formé.

2) Accompagnement des écoliers du secteuraide à la scolarité pour 105 écoliers, collégiens, lycéens et étudiants. Pour permettre à ces jeunes de poursuivre leurs études et leur éviter ainsi la rue.


Ecoles du secteur : achat de fournitures et équipement en table-bancs (comment apprendre à 6 par banc??), armoires, tableaux, construction de 8 modules classe extérieure de 20 places chacun

Côté culture : ouverture 2 fois / semaine d'une bibliothèque aux Jardins gérée par Thérèse.  Un succès :150 enfants inscrits ! On a renouvelé le fond de livres.

Tous ces projets sont reconduits en 2017 grâce au soutien de chacun en France ou au Burkina.

A'nitié !  Merci!