retour de voyage et bilan 2017 au Burkina

Nous voici de retour (30ième voyage pour Myriam), contents de constater que l'engagement et la tenacité d'Adanse portent leurs fruits mais tristes de cotoyer tant de précarité sans espoir d'avenir meilleur dans ce pays. Monde injuste!

photo avec Marie et Noémie là pour 1 mois

Ce début 2017 est marqué par la création d'un atelier tissage autour d'un métier grande largeur avec la finalisation d'une très bonne formation en juin pour 4 tisseuses. Les tissus réalisés, toile, sergé simple ou croisé, chevrons, satin.. sont tout simplement magnifiques. Bravo aux femmes !

Installation de bâches enroulables en saison des pluies

2017 c'est aussi la naissance d'un groupe savon pour 12 nouvelles femmes aux Jardins Adanse. Après une formation un peu hésitante quant aux quantités, les femmes maîtrisent aujourd'hui parfaitement les dosages, les bénéfices qu'elles pourront dégager. Un soutien est important pour leur permettre d'acheter un bon stock de produits lorsque le prix est raisonnable sur le marché.

Le groupe soumbala a pu se développer grâce à Adanse : il a été acheté cette année à bon prix le double de sacs de Néré nécessaires à la fabrication annuelle du soumbala, bouillon végétal très prisé au Burkina. Les femmes ont demandé aussi une marmite plus grande, des paniers de séchage pour économiser le bois de la préparation.

Les maraîchères ne ménagent pas leurs efforts. Le groupe est soudé cette année grâce à la présence de notre ami Désiré sur le terrain qui sait écouter et conseiller. Tout est vert, les pluies sont arrivées avec nous au Burkina. La mise en place d'un arrosage plus facile pour la saison sèche est en cours.

Les apprenties en coiffure sont en fin de formation. La remise officielle des diplômes avec défilé de coiffures, costumes... aura lieu tout début 2018 en notre présence.

Les nouvelles apprenties couture sont toutes contentes de leur choix d'atelier. Adanse les accompagne comme d'habitude. les 2 qui ont ouvert leur atelier commun en janvier ont du travail et se complètent bien. Les voici toutes réunies :

Les commerçantes, réunies aussi aux Jardins, avouent parfois avoir du mal à survivre car elles ont pitié des autres femmes et vendent à crédit. Mais qui aura pitié d'elles ? Aucun espoir de revoir son argent donc de s'en sortir... Des sensibilisations sont nécessaires, Elisabeth s'en charge.  D'autres gèrent très bien leur affaire et se développent peu à peu.

2 étudiantes ont choisi de participer à l'accompagnement d'Adanse en ce mois de juin. Cours d'informatique pour les étudiants grâce aux 6 ordinateurs portables réunis et préparés en France, théâtre pour aider les jeunes apprenties en français et jeux éducatifs avec les plus petits. Elles sont bien occupées. Sans oublier tous les dons qu'elles ont apporté aux jardins en livres, matériel de couture et vêtements. Merci à elles

A chaque voyage de très beaux sacs aux motifs variés sont réalisés avec les pagnes tissés par nos femmes. N'hésitez pas à demander à les voir et ainsi nous soutenir !